(par Patrick GRÉGOIRE)

Premier jour - Maurepas-Bayeux : 274 km avec un dénivelé de 2300 m.

Je suis parti le même jour que les cyclos du VCMB qui effectuaient la flèche de Strasbourg soit le 24 mai 2017. La météo annonçait quelques jours sans pluie avec pas trop de vent et à priori pas trop chaud. A 6h45, il fait 13 degrés et le vent est faible, tout s’annonce bien ; je pars en autonomie complète avec une sacoche de guidon contenant uniquement mes vêtements pour l’hôtel. Je ne sais pas encore où je vais m’arrêter le soir. Je suis en forme, mon entrainement a consisté à effectuer trois 200 km ainsi qu’une journée par semaine en vélo avec des distances variant de 140 à 180 km.

 20170525 patrick gregoire cherbourg

Après une bonne mise en jambes, j’arrive à 9h, au premier contrôle à Septeuil sans trouver de commerce ouvert pour pointer ma carte de route ; je me résous à faire un selfie avec la pancarte du village. Après avoir quitté les Yvelines puis l’Eure et Loir, j’arrive dans l’Eure. Le parcours est assez plat jusqu’à Damville, lieu du 2ème contrôle. A midi, arrêt casse-croute de 30 minutes dans un bar, puis je repars en constatant que les faux plats commencent avec la fin du département de l’Eure. Arrivé au 3ème contrôle à Orbec, dans le Calvados, la route s’élève et ce département est très pentu avec sans cesse des côtes assez longues associées à un pourcentage de pente entre 6 et 8%, ce qui use tout cyclo, même en forme. Les routes sont tranquilles sans trop de circulation mais ne « rendent » pas à cause d’un goudron très graveleux ! Les paysages sont les mêmes, des champs verdoyants et des petits villages très arborés aux maisons typiques de la Normandie. Il fait beau et la température ne dépasse pas les 25 degrés ce qui est parfait pour moi qui ne supporte pas trop les grosses chaleurs. Après avoir effectué 240 km, j’arrive vers 17h30 à Thury-Harcourt, lieu du 4ème contrôle, et je cherche un hôtel avec mon smartphone. A ma grande surprise, rien aux alentours ; cette partie de la Normandie est peu touristique et il faut donc que je me détourne de l’itinéraire pour aller à Bayeux et trouver un hôtel où j’arrive à 18h40. Pour cette première journée, j’ai donc roulé 11h24 pour 12h40 de déplacement avec une moyenne de 24 km/h. Je suis fatigué mais une bonne douche et une bonne nuit me retape.

Deuxième jour :- Bayeux-Cherbourg : 131 km avec un dénivelé de 760 m.

Parti à 8h après avoir ingurgité un solide petit-déjeuner, je constate qu’il fait déjà chaud et que le vent s’est levé ; il est de ¾ face. L’itinéraire passe par de nombreux cimetières militaires de la seconde guerre mondiale et je constate que la bataille de Normandie en juin 44 a été sanglante ! J’arrive à Isigny-sur-Mer vers 9h et je pointe dans un bar. Je ne traine pas car je souhaite arriver à la gare de Cherbourg pour prendre un train vers 13h30. Je quitte le Calvados pour la Manche et les bosses ne s’arrêtent pas surtout que l’itinéraire long les célèbres plages du débarquement puis la cote du Cotentin. Le paysage est superbe mais le vent est très fort ce qui ne m’empêche pas de bien pédaler et d’arriver à Barfleur lieu du 6èeme contrôle à 11h30. Il me reste à longer la cote vers Cherbourg, la fin de parcours ne donne aucun répit car les bosses se succèdent jusqu’à Cherbourg où je termine mon périple à 12h50. Pour cette deuxième demi-journée. J’ai roulé 4h34 pour 4h50 de déplacement avec une moyenne de 26,4 km/h. Je prends le train pour Paris à 13h30 et j’arrive chez moi à 20h45.

 

Bilan : cette flèche n’a pas été facile car le dénivelé est important. La Normandie ce n’est vraiment pas plat ! Les paysages sont typiques de cette région et longer la cote pendant 70 km est une belle récompense tant c’est beau. La forme et le moral étaient au top. J’aime ces efforts solitaires où je pars « un peu » à l’aventure !

 

En juillet, je prévois d’effectuer ma dernière flèche, la vingtième celle de Bellegarde (585 km et un D+ de 5200m). Toujours en autonomie et en 3 jours. Cela clôturera mon périple des flèches de France créées par le club de l’Audax Club Parisien (ACP) que j’ai commencé en 2009, les plus longues avec des copains et les plus courtes seul en autonomie. Je recommande vivement aux cyclos du VCMB d’effectuer ces différents itinéraires qui permettent de découvrir la France sur des routes tranquilles avec des paysages superbes...

 

Bravo Patrick, et bonne route pour ta 20ème avec l'assiette ACP !...

Partenaires

La Fontaine Restaurant   stephane plazza immobilier logo mini   Immopret

Alltricks       Go-Sport     Cybervelo 2015

montigny  st quentin en yves   conseil departemental yvelines   Logo CODEP  logo ffvelo codep78