Nini, c'est notre cyclote philosophe qui partage avec nous ses pensées de sa saga "coronavirus" (covid-19) qui elles ne sont pas confinées !.. Pour lui écrire, l'encourager ou commenter, vous pouvez lui envoyer un message à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Épisode n°22 (14 avril 2020) : Dicton

Méfiez-vous des dictons,
Ils ne sont pas toujours bons.
« En Mai, fait ce qu’il te plait ! »
On est plus confinés ?
Lélu a parlé :
Ce n’est pas maintenant,
Soyez encore patients
C’est bientôt pour certains
Et les autres, à la Saint-Glinglin !...

Épisode « Weekend » (25 avril 2020) : Vélo ou bicyclette

Ouf, enfin ! La sortie club c’est pas pour demain mais pour bientôt.
La ministresse des sports, sur la demande de la « Fédévélo » pourrait nous autoriser à sortir les vélos
  Oui, MAIS : seul ou à 2 de la même famille
 - Seul, c’est ennuyeux et un peu risqué en cas d’incident ou d’accident
 - 2 de la même famille : s’agit-il de promenade à bicyclette ou de reprise d’une activité sportive ? Peu de couples « cyclo » sont de même niveau ; facile à vérifier au sein du club.
Alors pour rouler accompagné d’un coéquipier (ou coéquipière), il reste une solution : le PACS
Roulez mariés ou pacsés !

Épisode n°20 (12 avril 2020) : Si !

Aujourd’hui parcours 28 « le chant des oiseaux »
Si on n’était pas confinés,
A 9h, on se retrouverait, ce dimanche ensoleillé.
Ensemble, on pédalerait.
Partant vers le Mesnil, descendant les 7 tournants, puis suivant la Vallée de l’Yvette,
On traverserait le hameau de Maincourt, ses maisons en pierre et son bâtiment curieux du 19e « la mairie-église » accolés.
On roulerait à travers champs, écoutant les alouettes, jusqu’à Dampierre. Puis on se dirigerait vers l’étang du Petit Moulin des Vaux où nagent des cygnes majestueux.
Un effort pour monter au bourg de Cernay-la-Ville et une longue descente nous amènerait à Chevreuse, dominé par le fier château fort de La Madeleine.
On monterait tranquillement la côte de Trottigny, encouragés par le chant des oiseaux qui semblent nous dire « plus viiiite, plus viiiite !»
Enfin on rentrerait, un peu fatigués, par le hameau de Rodon.
Si on n’était pas confinés

Épisode n°21 (13 avril 2020) : Chocolat

Lundi de Pâques férié ;
Tous les cyclos se retrouvent pour le départ à 9h.
Sauf ceux partis dans leurs résidences secondaires ou dans leurs familles.
Sur le parcours, on voit des poissons frétillant dans la Guyonne aux Mesnuls, des lapins dans les champs et quelques poules dans les cours de fermes aux Mousseaux.
Peut-être qu’au retour on en aura en chocolat ?
Encore un rêve !
En fait, la chasse aux œufs c’est chez soi.
Encore une fois, on est « chocolat » !

Épisode n°18 (10 avril 2020) : Contrôle

Dans la chansonnette,
Sur la route de Louviers,
Il y avait un cantonnier ;
Aujourd’hui, il est confiné….
Un policier l’a remplacé,
Pour surveiller, pour contrôler,
Prêt à verbaliser.
Une belle dame vint à passer
Qui lui dit « M’sieur le policier,
Vous faites un fichu métier ».
C’est pour ça que je suis payé,
Lui répondit le policier ;
Montrez- moi tous vos papiers :
Attestation, identité…
Parfait vous pouvez circuler !
Ouf !

Épisode n°19 (11 avril 2020) : Dans mon jardin

J’ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin ;
Pas de corona mesdames,
Pas de corona nouveau !
De la sarriette et puis du thym,
De la menthe aussi quelques brins ;
Pas de corona mesdames,
Pas de corona nouveau !
Des primevères il y en a plein,
Et des tulipes dans un coin ;
Pas de corona mesdames,
Pas de corona nouveau !
Le lilas, déjà quel parfum !
Et le muguet ne manque point ;
Pas de corona mesdames,
Pas de corona nouveau !
Les oiseaux chantent leur refrain,
Abeilles, papillons, y en a plein ;
Pas de corona mesdames,
Pas de corona nouveau !
Y a le printemps dans mon jardin,
Y a le printemps, ça fait du bien !

 

Épisode n°16 (8 avril 2020) : Confiné en Chine

Cyclo- M est parti en Chine en fin d’année 2019 pour son travail.
Mais à peine arrivé, déjà confiné.
Covid-19, nouveau-né, avait reçu pour mission de contaminer tous les chinois.
Heureusement, Cyclo- M ne leur ressemblait pas, surtout dans sa tenue du VCMB.
Alors Covid-19 est passé sans le voir et sans s’arrêter.
Ouf !
Pourtant Cyclo- M est coincé, enfermé, repas livrés ; attention ! pas de pangolin !
Que faire : rester ou rentrer ?
Rester ? Il faut renouveler le visa ; donc sortir, donc nouvelle quarantaine…
Rentrer ? Et se confiner à Montigny. Mais il n’y a plus d’avions. Sauf ceux réservés à la « relocalisation » sur l’arc-en-ciel de Gaïa. (voir épisode 7 – le Pont Aérien)
Courage Cyclo- M ! Tout le VCMB pense à toi.

Épisode n°17 (9 avril 2020) : Tous les mêmes

Corona, tous les mêmes !
En Asie, en Afrique
En Europe, en Amérique
Corona, tous les mêmes !
Dissimulation !
Les Terriens sont différents ; des blancs des noirs des peaux-rouges, des blonds des bruns, des grands des petits, des yeux bleus des yeux marron ….
Ils refusent de parler la même langue ; on a essayé l’Espéranto mais sans résultat
Pourtant ils migrent, ils émigrent, ils immigrent, s’épousent et finiront par se ressembler :
Tous les mêmes !
En attendant ils se chinoisent, s’affrictionnent », se font des « trumperies », des gauloiseries
Et Corona en profite

Épisode n°14 (6 avril 2020) : Accompagnement

« Prendre mamie par la main
Pour l’emmener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre mamie par la main

Prendre papi pour un roi
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement sans parler, sans pudeur
Prendre papi pour un roi

Prendre mamie par la main
Et consoler ses chagrins
L’accompagner tout au bout du chemin
Prendre mamie par la main »

A nos papis, mamies, coronarisés dans les EHPAD
Avec l’aide d’Yves Duteil

Épisode n°15 (7 avril 2020) : La croisière des Corona

Civod-19 et ses cousins virus sont partis en croisière sur les mers et océans de Gaïa.
De la Chine à l’Italie, de la France à l’Espagne et le reste de l’Europe, l’Afrique, l’Orient, l’Amérique, l’Océanie ; Ils ont tout visité.
Embarqués sur les énormes paquebots, prenant en otage des milliers de passagers.
Mais les voilà piégés, errant de port en port avant d’accoster sans débarquer :
Costa-Croisière en Martinique,
Diamond-Princess au Japon,
Silver-Explorer et Azamara au Chili,
Vasco de Gama en Australie,
Westerdam au Cambodge,
A Sara sur le Nil en Egypte,
Bloqués en quarantaine, confinés dans une cabine,
La croisière ne s’amuse plus…

 

velo mini vertÉpisode n°13 (5 avril 2020) : Sortie clubvelo mini orange

Dimanche 5 avril ; Enfin un dimanche matin ensoleillé et doux. !.
9 heures à Brugnon, le groupe détente est au complet.
On attendait cette sortie depuis si longtemps ; automne pluvieux, hiver aussi pluvieux ou trop venteux, matins trop frais, et corona pour nous confiner.
C’est parti, parcours 31, mon préféré : « le chevreuil des Vaux » ; ainsi dénommé parce-qu’un après-midi de rando un chevreuil nous a coupé la route près de l’abbaye.
Direction le Mesnil ; attention aux pavés devant la mairie-château.
On descend avec prudence les 7 tournants ; c’est pentu.
On entre dans la campagne dès le pied du Pommeret et on suit la vallée de l’Yvette, saluant au passage l’enfant sur le mur à Lévis-St-Nom.
On traverse les Essarts ; première côte mais par la rue du Four à Brique c’est moins dur.
A Auffargis ; on contourne l’église pour prendre la route des Vaux, vallonnée à travers les Bois des Maréchaux ; un régal en ce matin de printemps.
Ensuite, on descend à travers champs jusqu’à Dampierre ; un regard au château 17e en passant.
Et là, avec beaucoup de courage et « tout à gauche », on attaque les 17 tournants dans la forêt de Saint-Forget.
On rentre tranquillement par la petite route de la Brosse ; mais attention aux trous !
Aux étirements, c’est l’effervescence au club : tant de choses à se raconter !
Mais retour à la réalité : j’étais juste sur mon vélo d’appartement
Cette sortie, j’en rêve depuis longtemps, et vous sûrement aussi.
Patience !

 

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

velo mini vert velo mini bleuvelo mini orangevelo mini vertvelo mini bleuvelo mini orange

Épisode n°11 (3 avril 2020) : Tests

Pour qui les tests ?
Lélu hésite encore ; les confinés ? Les supposés contaminés ?, les inquiets ? À grande échelle ? Là attention ; trop haut, c’est l’arc-en-ciel et le pont aérien (épisode 7) = danger !
Quels tests ?
1 - Le coronacheck (à domicile) : température + toux + maux de tête = allo docteur !
2 - Le test nasal : coton tige dans le nez ; ça chatouille, Atchoum ! postillons ; contamination ; c’est risqué
3 - Le test sérologique : prélèvement sanguin pour détecter les glycoprotéines porteuses d’anticorps : infecté, immunisé, déconfiné
T’es testé, t’es trié : reconfiné, hospitalisé ou libéré
Ouf !

Épisode n°12 (4 avril 2020) : Le MOT

L’Académie de Gaïa s’est consultée,
Pour choisir le mot de l’année.
D’Asie en Amérique,
D’Europe en Afrique,
Le même MOT.
« corona » ?
Surtout pas, Il faut enterrer celui- là !
Celui qu’on a tous entendu, rabâché,
Celui qu’on ne pourra pas oublier,
Celui qu’on a tous respecté,
Celui qui nous a fait gagner,
« confiné » ?
A l’unanimité,
« CONFINÉ »

 

Épisode n°9 (1er avril 2020) : BRAVO !

Pour les héros disparus, c’est la minute de silence
Pour les héros du stade, c’est la OLA
Pour le héros anti-corona, c’est BRAVO !
Pour les soignants :
Ce soir à 20h, BRAVO !
Pour les accompagnants, les commerçants, les « travaillants » les pompiers et tous les exposés :
Demain aussi à 20h, BRAVO !
Dans les immeubles à vos fenêtres, applaudissez
Dans les jardins avec des sonnettes, des clochettes, des pouêt-pouêts
Tous les soirs à 20h, BRAVO !
Pour toi Lélu qui patauge, qui te démène, pour t’encourager
Aller, toi aussi, bravo

Épisode n°10 (2 avril 2020) : Révisions

Après 2 semaines de confinement,
L’école est fermée mais pas de relâchement.
Révision pour les lecteurs un peu déboussolés,
et les nouveaux abonnés.
Sujet d’étude : la Saga Corona
Personnages principaux:
1 - COVI-19, membre de la famille Corona-virus, grand destructeur (épisode 3)
2 - Gê, ou Gaïa, déesse de la Terre dans la mythologie grecque (épisode 2)
Désolée, j’avais oublié l’accent ; désormais je l’appellerai Gaïa
3 - Lélu Delarépublique, plus haut responsable du secteur « France » et manager (élu de la république, épisode 4)
4 - Nini, conteuse qui joue avec les mots en toute liberté, quitte à en inventer (épisode 5)
C’est la récré, y a du soleil, vous pouvez sortir autorisés (par vous-même attestation en poche), pas plus d’1 km de chez vous, pas plus d’1 heure.

Épisode n°7 (30 mars 2020) : Le Pont aérien

Mr Lélu Delarépublique, pour récupérer le matériel médical proposé par la Chine, va organiser un « pont aérien »
Sur notre Terre, Ge, c’est un arc-en-ciel, ou photométéore , suite de champs chromatiques multicolores. Afin de fluidifier le trafic, les avions utiliseront à l’aller le couloir extérieur rouge et au retour le couloir intérieur violet.
Ainsi les masques, aérateurs et autres matériels seront rapidement livrés et distribués ; à tous ? même aux policiers et gendarmes ? Eh Lélu (depuis une semaine on peut se tutoyer et s’appeler par nos prénoms !). Eh l’élu protège bien tout tes soldats, blouses blanches, libéraux, réquisitionnés, réservistes, volontaires, tous les exposés….
Sinon prend garde à ton mandat !
En attendant, les confinés, on peut toujours ressortir nos masques de carnaval.
Ouf !

Épisode n°8 (31 mars 2020) : Faudrait savoir

Dans notre confinement on voit « le rouge, le noir, le blues, l’espoir »
« on pleure, on rit, on a peur »
Alors on interroge Lélu :
« c’est pas moi qu’est-ce-que j’y peux »
-mes prédécesseurs ont délocalisé; des hôpitaux fermé, des lits supprimé, pour économiser, rentabiliser…
Lélu s’inquiète, regrette, quoi faire ?
« faudrait savoir c’que tu veux »
Alors il relocalise le matériel avec un pont aérien
Et il délocalise des malades vers d’autres hôpitaux avec des trains TGV (Tu Vas Guérir)
« faudrait savoir c’que tu veux »
Et nous confinés « on pleure, on rit, on a peur »
On a le blues, mais aussi l’espoir
Ouf !

Épisode n°5 (28 mars 2020) : Alerte

Alerte à Marie Noël !
J’ai bien écouté Lélu Delarépublique : bien confinée, les mains bien lavées, presque pelées ;
Mais Corona s’est infiltré.
Pas de fièvre ou autre symptômes. Moi qui était nulle en rédaction, j’ai la tête pleine d’idées, les mots se précipitent, j’en invente ; mon cerveau étouffe : je souffre d’une « cérébropathie » (oui c’est nouveau).
Traitement : écrire pour évacuer tout ça. J’ai les munitions de « la guerre à l’envers » : papier, stylos, ordi et surtout des lecteurs ? Ouf !
La tablette aussi est infectée et refuse de se recharger ; elle étouffe.
Il faut reconnaître qu’avec le confinement elle est très sollicitée.
Traitement : consultation, vérification, intervention : nouveau cordon de chargement et ça remarche. Ouf ! 

Épisode n°6 (29 mars 2020) : Procès Corona

Grande émotion au tribunal
Rappel des faits : grippe espagnole de 1918
Pandémie, plusieurs dizaines de milliers de morts dont une jeune maman qui laisse un garçonnet d’un an et sa sœur de quelques semaines
Aujourd’hui, 29 mars, jour anniversaire du garçonnet, comparaissent :
Accusé, COVID-19 pour la famille Corona
Plaignant, Nini, fille du garçonnet
- COVID-19 reconnaissez- vous les faits ?
- « comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ? »
(Oui, en 1668 Jean de La Fontaine soupçonnait déjà les Corona d’avoir tenté d’empoisonner une rivière avec un agneau)
-Si ce n’est vous c’est donc quelqu’un des tiens !
- C’est un cousin H1N1 de la famille Influenza
Verdict ; COVID-19 en tant que dernier représentant des familles de pneumopathes infestant la planète Ge, tu es reconnu coupable de « mamanticide »
-Tu seras châtié de ta témérité et éradiqué par vaccination
Ouf !
En attendant l’exécution de la sentence, amis Terriens restez confinés !

Épisode n°3 (26 mars 2020) : La famille Corona

C’est qui les Corona ?
Déjà leur nom ! Corona : traduction latine de « Couronne »
Des qui s’la pette ; qui ajoutent un numéro à leur nom comme nos dynasties ; des rois de rien du tout ;
Corona : des apatrides, des nomades ;
Des sournois, des méchants ;
Chassés de partout ils errent dans le monde depuis les années 1960, cherchant des proies
En Chine, en 2002 SRAS attaque la civette palmiste masquée, si jolie qu’on en ferait une peluche ; mais dégustée par le chinois : fallait pas…
En 2012, au Moyen-Orient MERS-cov infecte des chameaux qui promenaient les touristes : dommage…
En 2019 encore en Chine c’est le pangolin et la chauve-souris la cible, encore appréciés dans l’assiette des chinois : faut-il devenir végétarien ?
Les Corona seraient capables de contaminer fruits et légumes, ces vauriens…
Faites pas les fiers les Corona !
On vous aura !

Épisode n°4 (27 mars 2020) : La guerre à l’envers

Le 1er janvier de l’an 2020 les terriens riaient, chantaient, s’embrassaient pleins de souhaits ;
Mais Corona s’est invité à la fête, attaquant nez, gorges et poumons. Ils n’étaient pas inquiets, tous vaccinés, médicinés, antibiotiqués ; pourtant aucun remède ne marchait : pharmacie, homéopathie, phytothérapie…
En Terre de France, le grand chef Lélu Delarérublique a réfléchi, réuni, consulté, convoqué puis déclaré : « c’est la guerre » !
Corona prend garde à toi !
Pas de fusils : on ne voit pas l’ennemi
Branle-bas de combat, charivari, réquisition et tout s’est mis en place : l’armée de blouses blanches gantée et masquée, respirateurs, forces de l’ordre, réservistes, volontaires, ambulances, pompiers, avions, trains bateaux…La totale !
Les bien-portants confinés, étouffent
Les malportants étouffants, ventilés
C’est la guerre à l’envers
Corona prend garde à toi ! 

Épisode n°1 (23 mars 2020) : COVID 19 - 2020

Mi- février
Le printemps s’annonçait
Enfin pouvoir pédaler ?
Covid 19 est arrivé :
Virus nouveau-né
Partout s’est propagé ;
Remplis ton garde-manger,
Chez toi restes enfermé !
Alors on s’est organisé,
Il fallait bien s’occuper
Jardiner, nettoyer,
Cuisiner, manger léger,
Les provisions économiser ;
Bouquiner, sudoku, la télé,
Mots croisés ou fléchés,
Jeux de société
La famille et amis appeler
Ne pas s’isoler
Dans un cahier tout noter
Pour les enfants, se rappeler
Et sur le home-trainer
Pédaler. 

Épisode n°2 (24 mars 2020) : Colère de Terre

Ge, notre planète Terre, souffre ; son locataire la maltraite.
Elle étouffe sous les gaz et les fumées. Elle transpire ; ses glaciers fondent.
Elle envoie des signaux d’alarme : tempêtes, tornades, ouragans ; tsunamis.
Mais l’Homme continue sa pollution, ignorant le danger.
Alors elle envoie son « agent nettoyeur » COVID 19.
Les Hommes se recroquevillent dans leurs abris.
Alors la circulation s’arrête, les usines ne fument plus, les avions se posent…
Le calme revient, le ciel s’éclaircit, l’air est pur.
Ge a gagné, pour quelques semaines, quelques mois… 

Partenaires

La Fontaine Restaurant   stephane plazza immobilier logo mini   Dépil-Tech   Renault LNA Logo

Alltricks       Go-Sport     Cybervelo 2015

montigny  st quentin en yves   conseil departemental yvelines   Logo CODEP  logo ffvelo codep78